Skip to content

Tillit, objectif premier client

Tillit Luxembourg service
Écrit par Paperjam.lu
Publié le 05.04.2019

 

Les entrepreneurs le savent bien, le premier million est le plus difficile à gagner. Il en va de même pour le premier client d’une start-up! Tillit a donc développé une solution pour accompagner les forces de vente des entreprises en quête de croissance commerciale.

 

Les créateurs d’entreprise sont confrontés à de multiples défis, entre les démarches administratives, la recherche de financements et le recrutement. À terme, l’enjeu majeur reste toutefois le développement et la commercialisation de leurs produits et services. Lancée en 2018, Tillit a pour objectif d’accompagner les entreprises dans leur développement commercial, comme nous l’explique Kim Bliksas, cofondateur et CEO.

Comment et quand est née l’aventure Tillit?

Kim Bliksas. «Après cinq années d’expérience dans le domaine financier en tant que responsable des ventes, la direction du groupe londonien qui m’employait a annoncé la fermeture du bureau luxembourgeois. Je me suis retrouvé sur le marché de l’emploi avec la ferme intention que cette mésaventure ne se répète pas. Je me suis alors demandé comment mettre mes compétences commerciales au service des entreprises? Je suis donc allé voir mon ancien directeur des ventes pour lui faire part de mon envie de lancer une aventure entrepreneuriale. Il avait, de son côté, commencé quelques mois plus tôt à intégrer l’écosystème start-up luxembourgeois pour promouvoir un concept de plate-forme digitale pour les commerçants indépendants.
Pour développer une méthode commerciale qui marche dans tous les secteurs d’activité et qui s’adapte à tous les budgets, mon partenaire a proposé d’appliquer la méthode Apef, pour ‘assess plan execute & follow-up’.
On s’est prêté au jeu des ‘pitch your start-up’, on a préparé quelques slides avec comme thématique ‘Pas de vente – pas de start-up’ et j’ai commencé à faire le show. Les start-upper sont venus nous voir très rapidement en nous disant: ‘Cool – vous pouvez nous aider –, mais comment et à combien?’ Pour développer une méthode commerciale qui marche dans tous les secteurs d’activité et qui s’adapte à tous les budgets, mon partenaire, fort de ses 15 années d’expérience, a proposé d’appliquer la méthode Apef, pour ‘assess plan execute & follow-up’.»

Quels services proposez-vous aux entreprises?

«Trouver de bons commerciaux est un chemin de croix. Les sociétés investissent beaucoup de temps et d’efforts pour recruter leurs forces de vente. Le processus d’onboarding prend en moyenne un an. Un travail long et dur à rentabiliser, surtout quand on veut être agile. Avec Tillit, nous leur offrons la possibilité de gagner du temps et de l’argent en externalisant cette fonction et en la confiant à nos équipes. Nous leur offrons la garantie d’avoir un partenaire spécialiste de leur domaine d’activité – aujourd’hui, nous sommes en mesure de couvrir les secteurs financier, légal, régulatoire, commerce et technologique. Nous avons adopté une méthodologie de vente simple et transparente, la méthode Apef couvrant toutes les phases de vie d’un prospect, de la génération de leads qualifiés au suivi client, en passant par la prise de rendez-vous téléphoniques et physiques. Au-delà de ces prestations ventées, nous avons noué des partenariats stratégiques avec des spécialistes marketing et IT pour être également en mesure de couvrir intégralement la chaîne complète de la gestion de la clientèle.»

Quels secteurs et tailles d’entreprises adressez-vous?

«Nous venons de grosses structures où les forces de vente étaient décentralisées dans les pays locaux tout en répondant aux critères du groupe. L’agilité est indispensable dans ces groupes, sans quoi on stagne et on meurt. Nous avons donc répliqué ce modèle d’agilité en l’appliquant au plus grand nombre. Comment?
Chez Tillit, nous sommes tous des partenaires qui partageons les informations, les données, les ressources et les coûts. Cependant, chacun est responsable de son pôle d’activité. Je suis ainsi en charge des start-up dans les domaines fintech/regtech; Mike s’occupe des corporates/grands comptes (les corporates comptent de nombreux intrapreneurs dans leurs équipes) dans la finance; un troisième partenaire nous a rejoints pour prendre en charge la branche recrutement. Nous sommes en pleine croissance et ouvert à accueillir des nouveaux associés dans des domaines complémentaires.»

Où en êtes-vous dans votre développement?

«À ce jour, nous comptons cinq clients et sommes sur un rythme d’un à deux nouveaux clients par mois. Ceci nous permet de nous autofinancer et de renforcer les équipes support. L’objectif est d’atteindre la barre des 20 clients avec un effectif de huit salariés.»

Quels sont les projets et les objectifs de Tillit?

«Nous avons comme projet d’être un acteur incontournable dans le domaine de la vente B2B au Luxembourg pour tous les projets start-up extra et intra-entreprises. Pour 2019, nous souhaitons nous concentrer sur les entreprises déjà actives au Grand-Duché. En 2020, nous attaquerons les entreprises qui souhaitent s’implanter au Luxembourg.»
Suivez nous sur Linkedin | Contactez nous

Enter your email to get your free template

Enter your email to get all free scripts